Compostage en établissement : Responsabilité individuelle, charges collectives !

Terre de Lombric accompagne en ce moment trois communes dans cette démarche d’autonomie et de responsabilité : Saint Gratien avec le compostage des déchets de cantine (9 écoles), Bessancourt de la même manière (2 écoles), Taverny avec le compostage des déchets de restauration du Foyer pour Personnes Agées.

Le contexte de la gestion des déchets organiques, générés tant individuellement (à l’échelle d’un foyer) que collectivement (à l’échelle d’une restauration collective, scolaire, d’entreprise, traditionnelle…) nécessite des solutions diverses et adaptées. Aujourd’hui, les solutions les plus courantes demeurent pour le moment la collecte et le traitement en masse de ces déchets, qui vont soit en décharge, soit à l’incinérateur, et pour une part encore marginale, à l’usine de méthanisation.

Cependant, la décharge et l’incinération ne sont pas des solutions réalistes, car dans un cas, les déchets sont perdus et génèrent des problèmes environnementaux, dans l’autre, nécessitent de l’énergie pour être brûlés. Dans les deux cas la matière, qui est en fait une ressource recyclable, est définitivement perdue. Or, le retour au sol des matières organiques devient également un besoin pressant, voire une pression environnementale forte. Nous avons donc d’un côté une perte de matières, et de l’autre un besoin vital de redonner vie à nos sols pour qu’ils puissent nous nourrir sainement.

La valorisation matière est une vraie chance et une opportunité pour conserver les matières organiques utilisables, et permettre leur retour au sol dans de bonnes conditions. Chacun à son niveau, peut donc contribuer efficacement à cette valorisation, qui passe essentiellement par la voie du compostage (pour les déchets de restauration) et par les paillis (pour les déchets verts). Que ce soit pour les déchets verts ou la restauration collective, ces deux postes génèrent à eux seuls une énorme part des déchets organiques, et représentent en même temps un espoir réel de valorisation.

Coopération entre tous les acteurs
Coopération entre tous les acteurs

Le compostage autonome en établissement, titre officialisé par l’ADEME dans ses nombreux travaux et publications, représente ce geste de valorisation au niveau de chaque site de production de déchet. Ainsi, une entreprise, une commune, une collectivité, peut à son échelle mettre en oeuvre cette technique simple, efficace, reproductible pour traiter localement ses déchets organiques dans le respect des textes de loi afin de participer individuellement à l’effort collectif de réduction et d’optimisation des déchets organiques.

Cette démarche s’inscrit naturellement dans les objectifs RSE et développement durable de toute structure soucieuse des générations actuelles et futures. Le compostage autonome permet de traiter en même temps des déchets issus de la restauration et de la gestion des espaces végétalisés d’un site, et l’utilisation in situ du compost produit.

Une réflexion au sujet de « Compostage en établissement : Responsabilité individuelle, charges collectives ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *