Pierre Curie, un compostage autonome assumé par tous

Le compostage autonome à l’école Pierre Curie, de Pierrelaye, a déjà quelques mois d’existence… Retour sur cette mise en oeuvre.

Une réalisation des composteurs

Les animateurs et animatrices très motivés sont à l’origine du projet, pour créer une activité pleine de sens avec les enfants pendant la pause méridienne. Ils ont ainsi tenu à créer de toutes pièces leur propre système de compostage autonome. Pour cela, ils ont choisit l’auto construction avec des palettes et du bois issus de palettes, en s’appuyant sur l’expérience et les conseils de Terre de lombric.

Les enfants ont participé en créant des dessins (lors d’un concours) et en les réalisant grandeur nature sur les composteurs pour les illustrer.

Composteurs palette de l’école Pierre Curie
Concours dessin Composteurs palette

Un tri accompli

Une très bonne et attentive participation des enfants accompagnés par leurs animateurs a permis de remplir la cellule d’apports. Cette cellule, grande de plus d’1 m3 s’est remplie en seulement deux mois. Ce gaspillage alimentaire était aussi une des motivations et préoccupations des animateurs et de l’ensemble des acteurs participant au projet (Tri Action, Commune de Pierrelaye).

Dépôt des déchets de cantine avec les enfants

Un suivi consciencieux

Un brassage régulier du compost par les animateurs a permis d’obtenir en peu de temps un compost homogène, vivant, et sans grands problèmes notables.

En juin dernier, le premier retournement a eu lieu en présence de Terre de Lombric pour contrôler l’état de transformation des matières et l’humidité relative du tas, afin de relancer le processus et de laisser la place au nouveau cycle de compostage. Terre de Lombric a profité de l’occasion pour continuer à transmettre les bons gestes aux équipes afin qu’elles améliorent leur maîtrise et leur autonomie.

Une pause « technique »…

Suite à un repos des composts en période estivale, et suite à une pullulation d’une colonie de surmulots (Rattus norvegicus), les composts ont été interrompus récemment. Une opération de dératisation a été accomplie. En l’état les composts, pourtant bien affinés, ne peuvent plus être utilisés à cause de la présence de souillures de rats et de traces d’excréments mêlés à quelques restes d’anticoagulants.

Plutôt que de tout jeter et de rendre ainsi le projet « contre productif », les composts seront évacués vers un espace calme et sans accès public. Ceci afin de les laisser s’affiner et s’hygiéniser naturellement sous une bâche, à même le sol. Il n’y aura ainsi aucun risque de contact avec les enfants.

Cette pause permettra :

  • de repositionner des pièges dans les cellules vides pour diminuer l’appétence des rats pour cet endroit
  • de consolider et d’hermétiser les bacs afin d’autoriser le redémarrage du compostage dans de bonnes conditions

C’est donc bien un compost assumé, et ont les impacts sont suivis par tous, qui est à l’oeuvre dans cette école !